• Accueil
  • > Paris d'hier et d'aujourd'hui

Paris d’hier et d’aujourd’hui (78 bis).

28062014

ruedrfinlay1910.jpgruedrfinlay2011.jpg

L’actuelle rue du Docteur Finlay (Paris 15ème, près du métro « Dupleix ») s’est appelée avant 1934, « Rue de Chabrol », en l’honneur du préfet de la Seine qui était en fonction lors de son ouverture en 1830, puis en 1867  »Rue des Usines », qui rappelle le caractère industrieux de ce quartier à l’origine.

Rappelons que c’est le médecin cubain Carlos Finlay (1833-1915) qui découvrir le mode de transmission de la Fièvre jaune.

Le premier cliché a été pris en janvier 1910 lors de la crue légendaire de la Seine; la seconde en juillet 2011.

La petite maison du centre est toujours là, jouxtant l’immeuble flambant neuf de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales).

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (73).

11062014

placestmichelvers1910.jpg

 La placeSaint-Michel que nous connaissons date du Second Empire. Elle fut formée entre 1855 et 1860. Le boulevard Saint-Michel date de la même époque ; Antérieurement, la seule grande artère était la rue de la Harpe, remodelée en partie en 1851. La première place Saint-Michel se trouvait au débouché de la rue Monsieur le Prince, à l’emplacement de la Porte St-Michel de l’enceinte de Philippe-Auguste (démolie en 1679), et la partie sud de la rue de la Harpe qui a disparue par le percement du boulevard Saint-Michel et dont ce dernier occupe sensiblement le tracé à cet endroit. La première photo représente la place Saint-Michel vers 1910 alors que l’on effectue les travaux du Métropolitain; la seconde est prise en 2008.

placestmichelen2008.jpg

 

 




Paris d’hier et d’aujourd’hui (76).

4062014

squarevioletvers1910.jpg

Voici le square Violet, dans le 15ème arrondissement de Paris, à un siècle d’intervalle. Cet endroit, fut, avant de devenir un jardin public, le parc de la propriété de l’entrepreneur Léonard Violet. Ce personnage entreprit de lôtir la plaine de Grenelle dans les années 1820.

La première photo date des années 1910. La statue sur son socle est encore présente. Elle fut démontée vers 1942 par l’occupant allemand, afin de récupérer son métal. La seconde a été prise en 2010. Le socle de la statue est toujours là, mais recouvert par la végétation. Le kiosque que l’on aperçoit a été refait à l’identique en 2004; l’original ayant été détruit par la tempête de 1999.

squarevioleten2010.jpg

 

 




Paris d’hier et d’aujourd’hui (80).

6052014

1920.jpg

La première église d’Auteuil, que remplace depuis 1877 l’église actuelle, datait du XIe siècle. Reconstruite au XIVe siècle, elle avait été agrandie au XVe et XVIIe siècle. Elle possédait un petit cimetière dans lequel furent inhumés les habitants du village du XIe siècle jusqu’en 1793. Parmi eux reposaient Henri-François d’AGUESSEAU (1668-1751), avocat brillant qui s’était fait connaître en défendant les libertés de l’Église gallicane et résista à la promulgation de la bulle Unigenitus de 1713 condamnant le jansénisme, très bien implanté dans les milieux parlementaires. Appelé par le Régent en 1717 pour devenir chancelier et Garde des Sceaux, son opposition à Law lui valut l’exil dans ses terres, mais il fut rappelé en 1720 pour être à nouveau évincé par le cardinal Dubois en 1722. Rappelé une nouvelle fois en 1727, il garda la charge de chancelier jusqu’en 1750. Juriste éminent, ses réformes améliorèrent significativement les procédures judiciaires et tendirent à assurer davantage d’uniformité dans l’application des lois. Il avait épousé Anne Lefèvre-d’Ormesson qui avait demandé par piété à être inhumée au milieu des pauvres du cimetière : il la rejoignit donc dans le tombeau, qui fut déplacé une première fois en 1753.

Louis XV fit ériger un monument à la gloire de son chancelier constitué par une pyramide de porphyre couronnée par un globe d’or surmontée d’une croix.

Cette tombe fut profanée en 1793 et leurs cercueils de plomb furent ouverts.

En 1800, le consul Lebrun ordonna la restauration et la réédification de cette pyramide, les restes du couple ayant été conservés par le maire Benoit. Devenu trop petit, le cimetière avait été transféré en 1793 dans le terrain actuel et remplacé par une place publique au centre de laquelle se dresse toujours le monument d’AguesseauLa place est très passante le jour, mais peu de gens savent que ce monument, en face de l’église, est en réalité les vestiges de tombe d’un chancelier de France, unique reste de l’ancien cimetière du village d’Auteuil.

La première photo a été prise vers 1920; la seconde en 2011.

2011.jpg




Paris d’hier et d’aujourd’hui (87).

17042014

 Paris d'hier et d'aujourd'hui (87). dans Paris d'hier et d'aujourd'hui viaduc-auteuil-barriere-billancourt1

La première photo a été prise vers 1905/1910 depuis l’extérieur de Paris. En effet, à cette époque la capitale est fermée (depuis 1840) par une enceinte fortifiée, dite « Enceinte de Thiers » (du nom de l’homme politique qui en est à l’origine) et percée par des portes. Nous sommes  sur le quai du Point-du-Jour (Paris 16ème) , devenu depuis le quai Saint-Exupéry (dans les années 1970, il me semble). Devant nous se trouve la Porte de Billancourt avec son bastion que l’on aperçoit à gauche, ses grilles et  son petit bâtiment administratif (à droite). Derrière le dit bastion se termine le boulevard Murat, ancienne Rue militaire, appellation  »générique », donnée à l’origine aux boulevards bordant l’enceinte de Thiers à l’intérieur de Paris.

snb19563 dans Paris d'hier et d'aujourd'hui

Le second cliché représente le même endroit en 2012. Il a beaucoup changé et la voie express Georges Pompidou a pris la place du sentier qui bordait la Seine, où aimaient à se promener les flâneurs du dimanche.  A cette époque, ce petit chemin débouche sur l’autre partie du quai du Point-du-Jour, derrière le viaduc d’Auteuil (démoli et remplacé en 1966 par le Pont du Garigliano), qui est un lieu de réjouissance le dimanche pour les Parisiens, avec ses guinguettes et autres bals.




Paris d’hier et d’aujourd’hui (78).

9042014

ruehautefeuille1898.jpeg

J’ai déjà évoqué sur mon Blog la charmante rue Hautefeuille (6ème arrondissement). Cette petite voie, préservée dans sa plus grande partie, du percement du boulevard Saint-Germain, a conservé son aspect presque moyenageux. Voici à gauche, avec sa tourelle, l’Hôtel des abbés de Fécamp. Construit à l’origine en 1292, il fut entièrement réédifié à la Renaissance. Superbe !

Le premier cliché représente cette demeure en 1898; le second en 2011.

ruehautefeuille2011.jpg

 

 




Paris d’hier et d’aujourd’hui (89).

6042014

Une vue de la rue Gudin (16ème arrondissement), plus précisément de son segment qui est devenue en 1930 la place Léon Deubel. La grille que l’on peut apercevoir sur le premier cliché est celle de la Porte du Point-du-Jour.

En 1917 et en 2013…

Paris d'hier et d'aujourd'hui (89). dans Paris d'hier et d'aujourd'hui 1917

2013 dans Paris d'hier et d'aujourd'hui


 




Paris d’hier et d’aujourd’hui (75)…

29122013

cp02475.jpg

Voici le quai de Grenelle (Paris 15ème) en janvier 1910, à la fin de la fameuse crue et un siècle plus tard, de nos jours. La photo a été prise au même endroit. Quelle métamorphose !

snb14405.jpg

 




Paris d’hier et d’aujourd’hui (81).

25092013

1860.jpg2011.jpg

Une vue prise depuis la place Saint-Michel (Paris 5ème) en direction de l’île de la Cité.

La première vue date d’après 1853 (date de contruction de la flèche de la Sainte-Chapelle que l’on voit sur ce cliché).

La seconde de 2011. Les maisons bordant le quai des Orfèvres ont été détruites afin de laisser place à l’extension du Palais de Justice, construite de 1911 à 1914.




Paris d’hier et d’aujourd’hui (79)

22082013

bdgrenelle1910.jpgbdgrenelle2011.jpg

Une vue du carrefour du boulevard de Grenelle (Paris 15ème) au débouché des rues du Docteur Finlay (ancienne rue des Usines), Viala et de Lourmel. La première photo date de janvier 1910 lors de la crue exceptionnelle de la Seine; la seconde de juillet 2011. Le métro aérien nous sert de repère car l’endroit a changé.




Paris d’hier et d’aujourd’hui (90).

18082013

Paris d'hier et d'aujourd'hui (90). dans Paris d'hier et d'aujourd'hui chanez-1

Deux vues prises à un siècle de distance. Nous sommes devant la rue Chanez (16ème arrondissement) au carrefour du boulevard Exelmans et de la rue Molitor. Remarquez sur le premier cliché la présence du viaduc sur lequel arrive le train de la Petite-Ceinture.

chanez-2 dans Paris d'hier et d'aujourd'hui




Paris d’hier et d’aujourd’hui (77).

31052013

placedepassy.jpg

Nous voici au coeur de l’ancien village de Passy, rattaché en 1860 à Paris pour former (avec Auteuil et Chaillot) le 16ème arrondissement. Cette place formée en 1834 et appelée « Place de Passy » portait précédemment le nom de « Place de la Mairie » dû au voisinage de la Mairie, sise 67, rue de Passy. 

La première vue date des années 1910; la seconde de 2011. L’immeuble de la pâtisserie Coquelin est toujours là. La pâtisserie qui disparut vers 1990 fut une des meilleures de Paris avant de devenir l’une des plus mauvaises… Sic gloria transit mundi !

snb14814.jpg

 

 




Paris d’hier et d’aujourd’hui…(88)

9122012

Paris d'hier et d'aujourd'hui...(88) dans Paris d'hier et d'aujourd'hui boulainvilliers-1909

Nous voici place Clément-Ader (nom donné en 1949, au Rond-point Boulainvilliers, 16ème arrondissement) au débouché des rues Gros (à gauche), de Boulainvilliers (à droite), sur l’avenue de Versailles. L’endroit a beaucoup changé… La première photo date de 1905; la seconde de 2012.

boulainvilliers-2012 dans Paris d'hier et d'aujourd'hui

 

 




Paris d’hier et d’aujourd’hui (74).

20072010

ruelinoisen1906.bmpruelinoisen2009.jpg

Nous voici place Charles Michels (dans le 15ème). Cette place porta le nom de « Place Beaugrenelle » jusqu’au 14 juillet 1945 (Jacques Hillairet avance la date de 1944). A compter de cette date, on lui donne le nom du député communiste du 15ème Charles Michels, fusillé par les allemands en octobre 1941 au camp de Chateaubriant avec entre autres, Jean-Pierre Timbaud et Guy Moquet.

La place Beaugrenelle fut formée dès 1828, lorsque Léonard violet, assisté d’Alphonse Letellier, commencèrent à aménager la désertique et immense plaine de Grenelle.

Mais la rue qui nous intéresse est la rue Linois. La voici prise de la place citée plus haut. Elle s’appela « Rue du Pont » (normal puisqu’elle conduisit depuis toujours aux pont de Grenelle successifs. En 1864, on lui donne le nom de l’amiral Linois (un des amiraux du Premier Empire).

La première photo la représente en 1906; la seconde en 2009. Avec la construction du Front-de-Seine dans les années 1970, elle a été considérablement transformée.  J’ai surligné, à droite, en bleu et en orange, deux immeubles qui ont survécus à ces métamorphoses.




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (72).

15062010

carrefourlourmelvialaenjanvier1910.jpg

Nous voici au carrefour des rues de Lourmel et Viala. La photo est prise du boulevard de Grenelle. La première photo a été réalisée en janvier 1910 pendant la grande crue de la Seine; la seconde en janvier 2009.

carrefourlourmelvialaenjanvier2009.jpg

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (71).

11062010

avflixfaure1907.jpg

L’aenue Félix Faure, avec ses beaux immeubles en pierre de taille, est sans doute la plus élégante du 15ème arrondissement. Ouverte en mars 1896, sous le nom de « rue Herr »,  elle ne prit son appelation actuelle qu’en 1900, Il convient d’ajouter, en citant J. Hillairet, que la rue Herr primitive, courte voie de l’ancien village de Grenelle, reliait en 1855 les rues de l’Eglise et de Javel. Elle sera prolongée en 1896 jusqu’à la place Balard.

La voici en 1907; puis en 2009.

avflixfaureen2009.jpg

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (70).

9062010

tourcentraleabattoirsvaugirard1907.jpg

Petit retour à l’emplacement de l’abattoir de Vaugirard. J’ai déjà évoqué ici cet endroit il y a quelques semaines. Voici la « tour » de la vente à la criée. Le premier cliché date de 1907; le second de 2008.

tourcentraleabattoirsvaugirard2008.jpg




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (69).

7062010

ruestcharlesvers1910.jpg

Nous voici, une fois de plus, rue Saint-Charles, dans le 15ème arrondissement. La première photo a été prise (un jour de marché) vers 1910. La seconde au même endroit en 2009.

ruestcharlesmars2009.jpg

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (68).

28052010

ruecallot.jpg

Qui a déjà entendu parlé de la rue Callot ? Je ne fais pas allusion à l’actuelle rue Jacques Callot (1592-1635, peintre et graveur), dans le 6ème arrondissement et ouverte en 1912; mais à celle qui se trouvait avant cette date tout près du carrefour du boulevard Exelmans et de l’avenue de Versailles (16ème) et qui rendait hommage au même homme. D’une longueur de 50 mètres, elle débutait au n°151 de l’avenue pour finir au n°81 de la rue Chardon-Lagache. Elle disparaîtra avec l’élargissement du boulevard à cet endroit.

La première vue date des années 1905/1910; la seconde de 2010, est prise à l’emplacement très probable de cette rue.

snb12423.jpg

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (67).

16052010

mairiedu15mevers1910.jpg 

Je vous entraîne devant la mairie du 15ème, rue Péclet. Ce bâtiment sans grand caractère a été construit de 1873 à 1876 par Devrez. Rappelons que la précédente mairie (celle de Vaugirard) se trouvait Place Adolphe Chérioux (à ne pas confondre avec celle de Grenelle tout près à l’époque). La première photo date des années 1910; la seconde de 2009. On remarquera qu’elle a été modifiée depuis.

mairiedu15meen2009.jpg

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (66).

14052010

ruedelourmelcarrefourentrepreneurs.jpg

Une vue du carrefour de la rue de Lourmel avec celle des Entrepreneurs (15ème). L’endroit n’a pas beaucoup changé. La première photo date des années 1910; la seconde d’avril 2010.

snb12115.jpg

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (65).

10052010

portedebillancourtbdmuraten1910.bmpportedebillancourtjanvier19101.jpg

Qui a déjà entendu parler de la Barrière de Billancourt (16ème) ? Elle fermait Paris tout au bord de la Seine au débouché du boulevard Murat et du quai de Billancourt (devenu bien plus tard « quai Saint-Exupéry »). Voici cet endroit en janvier 1910, pendant  la grande crue ; puis en 2010.

snb12052.jpg

 

 

 

 




PARIS d’hier et d’aujourd’hui (64).

8052010

lepassagetivolivers1860.jpg

Rue Saint-Lazare (9ème), on peut encore voir de nos jours l’emplacement du Tivoli. Très célèbre jardin de divertissement qui ouvrit ses porte en 1795, en lieu et place de la belle propriété (avec rochers, ruines et boulingrins) que l’un des fils du banquier Boutin s’était fait construire en 1766. Devenu donc jardin d’agrément, ce fut un des endroits incontournables où les parisiens aimaient à se presser les jeudis, dimanches et jours fériés; l’accès en étant libre. De multiples attractions faisaient la joie des petits et grands. Puis l’engouement cessa et le Tivoli ferma ses portes en août 1810. Un autre, du même nom, ouvrit ses portes non loin, dans la rue de Clichy.

Le premier Tivoli occuperait de nos jours le quadrilatère des rues Saint-Lazare, d’Amsterdam, d’Athènes et de Clichy.

Voici une photo du Passage Tivoli en 1860 puis en 2008. Ouvert en 1826 sous l’appelation de « passage Navarin ». Ce dernier porte depuis 1905 le nom (dépourvu de charme !) de « rue de Budapest » après avoir été modifié: il aboutit sur la place du même nom, formée en 1885; auparavant il se terminait rue d’Amsterdam.

lepassagetivolien2008.jpg

 







Martinisme-Les Serviteurs I... |
debarquement2009 |
histoire/géographie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | De la guerre dans l'art, de...
| Anglais pour non-spécialist...
| videohistgeo6eme